Depuis 2021 je me suis attaché à réaliser un inventaire du parc immobilier vacant de la métropole bordelaise occupés par des réfugiés et migrants économiques en quête d’un logement qu’ils ne peuvent se fournir de manière régulière. Environ 150 sites répertoriés sur les 15000 recensés, soit approximativement 10% (moyenne nationale) du parc immobilier. Une démarche relevant de l’archéologie urbaine, dans une économie visuelle et esthétique nécessaire afin que les stigmates parlent d’eux-mêmes.​​​​​​​
ÉCHOPPES
INTÉRIEURS
MAISONS DE VILLE
HEPAD
PORTES MURÉES

You may also like

Back to Top