« Habiter, c’est bien plus que se loger : c’est s’inscrire dans une réalité différente pour chacun, c’est un mode de vie, qui touche à la fois à l’intime et au collectif. Habite-t-on toujours où l’on veut habiter ? Le fait-on par raison ou par émotion ? Seul ou avec d’autres ? Les grandes mutations urbaines des XXe et XXIe siècles bousculent les pratiques traditionnelles, tout comme le font aussi les aspirations nouvelles à des formes plus respectueuses de l’environnement. Et que vivent ceux qui habitent « mal » ou n’habitent nulle part ? »
Gaspard Lion - Sociologue et maître de conférences à l'Université Paris 13

Ici il ne s’agit pas d’esthétique pure, la présence de ces abris de fortune sur les berges des lacs de Bordeaux-Nord s’est imposée à mon regard en 2019. L’humain est absent de ces tableaux qui rendent compte des conditions de vie des plus précaires, sans artifices, sans misérabilisme. Il s'agit donc de rendre présentable l'inacceptable, l'acte photographique devient lui-même le témoin froid et méticuleux de la réalité, sans concessions autres que les limites du médium. 
Back to Top