« Le sommeil, du fait de l’état physiologique qui lui est associé, entraîne une altération de la conscience du monde extérieur et réduit fortement les possibilités d’adaptation et de réaction face à d’éventuelles menaces. Le dormeur se retrouve donc dans un état de vulnérabilité, à la merci d’éventuels prédateurs ou de menaces en tous genres, même si aujourd’hui, contrairement à nos lointains ancêtres par exemple, nos habitations constituent un abri relativement sûr. »
Etienne Baldayrou / Quand le sommeil devient le lieu d’expression d’un état de vulnérabilité - Extrait Actes n°5 - Revue Doctorales 58
Depuis 2022, j’entame une démarche afin de rendre compte des conditions de confort et de salubrité dans lesquelles les réfugiés survivent dans leur attente de régularisation. La mise en scène évoquant le sommeil, , dans un abandon total à l’acte photographique, traduit ainsi  le sentiment de fatalité et de vulnérabilité dans leur parcours.
Back to Top